top of page

L'équipe d'amélioration de l'accès et de la qualité de la trajectoire en IC


L'équipe d'accès est dirigée par Dr Sean Virani de l'Hôpital général de Vancouver, Vancouver, Colombie-Britannique, Canada.  

Les progrès réalisés dans le traitement de l'insuffisance cardiaque (IC) ont amélioré le pronostic et la qualité de vie des personnes atteintes d'IC. Malheureusement, des disparités importantes dans l'accès en temps opportun à des soins de santé intégrés et coordonnés pour les personnes atteintes d'IC existent au Canada et sont exacerbées dans les populations vulnérables. Les obstacles à l'amélioration des soins aux patients atteints d'IC comprennent un diagnostic tardif, le manque de responsabilisation des patients, des systèmes de soutien médiocres, la discontinuité des soins après la sortie de l'hôpital et la sous-utilisation de thérapies éprouvées (Table ronde HS HF 2021). Cette équipe propose une approche à plusieurs volets qui engage les patients à identifier leurs priorités et cherche des solutions adaptables au system de santé canadien (10 provinces, 3 territoires et populations autochtones). Les principaux objectifs de l'équipe d'accès sont alors :

  1. Donner aux patients les moyens d'améliorer les soins liés à l'IC

  2. Améliorer le diagnostic précoce et la prévention de l'IC

  3. Améliorer l'accès aux données pour mieux informer et intégrer les patients, les soignants (équipes de soins primaires et IC) et les décideurs. 

Chef d'équipe

Dr Sean Virani
Hôpital général de Vancouver

« Ma sœur, âgée de 18 ans, avait des symptômes d'IC importants. Elle a consulté un médecin généraliste et on lui a dit qu'elle avait probablement un virus ou qu'elle avait besoin de se reposer... Elle est décédée de mort subite, avec IC 3 semaines plus tard !
-Sylvain Bédard
Membres de l'équipe d'Accès
Aim 1

Autonomisation des patients pour améliorer les soins en IC 

 

Ce projet, dirigé par l'équipe d'engagement des patients (Dre Davina Banner-Lukaris, Marc Bains et CEPPP) et le Dr Sean Virani, évalue l'impact d'initiatives spécifiques de responsabilisation des patients. L'équipe développe et évalue des outils pour faciliter la responsabilisation des patients tout en sensibilisant les prestataires de soins de santé sur les avantages de la responsabilisation des patients dans leurs propres soins. En collaboration avec WelTel, une entreprise qui tire parti de l'utilisation de SMS bidirectionnels et d'autres modalités de communication, alimentés par des algorithmes d'IA pour soutenir la continuité des soins qui améliorent les résultats de santé tout en rationalisant les flux de travail cliniques, l'équipe développera des messages texte et des messages-guides dérivés de l'IA pour améliorer la communication entre les patients et leur équipe soignante. 

Une étude pilote, utilisant WelTel et les guides de soins primaires d'IC de Colombie-Britannique (BC primary care Guidelines for HF), est en développement à Vancouver (BC) pour évaluer la faisabilité d'un intervention "santé mobile" (mHealth) visant à promouvoir l'auto-prise en charge de l'IC et à améliorer les résultats pour les patients. Les patients seront répartis aléatoirement dans le groupe de soins standard ou dans le groupe d'intervention, dans lequel ils recevront des SMS quotidiens les interrogeant sur leur état de santé, leur tension artérielle, leur fréquence cardiaque et leur poids, et leur fournissant des informations. Les réponses des patients seront analysées à l'aide d'un logiciel intégré d'intelligence artificielle en langage naturel, qui informera l'équipe de soins si le patient doit être trié pour un appel téléphonique ou vidéo, une visite en clinique ou un suivi plus approfondi. A ce stade, le protocole est en cours de développement.  

Dr Davina Banner-Lukaris
Université deNord Colombie britannique

Marc Bains 2_edited.jpg

Marc Bains
Fondation HeartLife

Aim 2

Améliorer le diagnostic précoce et la prévention de l'IC

L'IC est souvent diagnostiquée tardivement dans l'évolution de la maladie. Environ 50 % des diagnostics initiaux sont posés aux urgences lorsque les patients présentent une décompensation aiguë. Pour de nombreux patients, il s'agit de la période la plus angoissante et la plus déroutante de leur parcours dans l'IC. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles le diagnostic de l'IC est retardé. Parmi celles-ci, citons la méconnaissance de l'IC dans la population générale (de sorte que les personnes présentant des symptômes ne consultent pas un médecin) et l'inadéquation des outils de diagnostic dans les soins primaires. En plus de travailler avec la Fondation des Maladies du Cœur et de l'AVC pour améliorer la sensibilisation à l'IC, cette équipe utilisera les nouvelles technologies et l'IA pour aider à diagnostiquer l'IC dans les soins primaires. 

L'une des études qui permettra d'atteindre cet objectif est l'étude MAPLE-CHF.

MAPLE-CHF :  Approche multidisciplinaire pour les patients à haut risque menant à un diagnostic précoce chez les canadiens atteints d'IC.

L'étude MAPLE-CHF est le volet canadien de l'étude SYMPHONY (Screening for earlY heart failure diagnostic and Management in Primary care or at HOme using Natriuretic peptides and echocardiographY), une collaboration internationale de 5 essais contrôlés randomisés portant sur le dépistage de l'insuffisance cardiaque et utilisant des éléments de conception et des critères d'évaluation communs dans 5 pays respectifs (Canada, Écosse, Suède, Danemark, États-Unis). Dans chaque pays, les individus seront d'abord soumis à un dépistage préalable des facteurs de risque d'IC. 

L'objectif principal de MAPLE-CHF est d'évaluer si une stratégie de NT-proBNP et d'échocardiographie par IA dans le cadre des soins primaires augmente le nombre de patients diagnostiqués avec IC à 6 mois, par rapport aux soins habituels. Cette étude recrutera des participants en Colombie-Britannique et au Québec et sera dirigée par la Dre Anique Ducharme (Institut de Cardiologie de Montréal) et le Dr Nathaniel Hawkins (Université de la Colombie-Britannique). Le protocole a été développé et sa révision par le CER est en cours. 

D'autre part, les pharmaciens jouent un rôle essentiel dans la prévention de l'aggravation de l'IC, notamment par l'optimisation de la médication. En effet, plusieurs essais contrôlés randomisés de grande qualité ont montré que la présence d'un pharmacien sur l'équipe soignante de patients insuffisants cardiaques améliore les résultats. En janvier 2021, des pharmaciens de Vancouver ont établi le modèle clinique PHARM-HF (Pharmacist-led Rapid Medication optimization for Heart Failure), une clinique externe virtuelle, à distance, dirigée par des pharmaciens et spécialisée dans l'optimisation des médicaments pour l'insuffisance cardiaque. Les patients sont suivis pendant une courte période (3-4 mois) de façon fréquente (toutes les 1-2 semaines), puis renvoyés à leur cardiologue. Les premières données ont montré des résultats prometteurs en termes d'amélioration du score de thérapie médicale optimale. Sur la base de ces résultats prometteurs, l'équipe a lancé l'étude pilote PHARM Optimal-HF, une mise en œuvre locale de la clinique PHARM-HF, dans laquelle 60 patients IC éligibles HF sont randomisés entre les soins habituels et l'intervention (soins standard + orientation vers la clinique PHARM-HF pour optimisation de la médication). Les patients sont suivis à distance à 3, 6 et 12 mois. L'étude évalue la faisabilité de la mise en œuvre de ce modèle à plus grande échelle et mesure le score modifié de thérapie médicale optimale ainsi que les résultats rapportés par les patients à l'aide de questionnaires. Le recrutement a commencé en mars 2023 et 34 patients avaient été recrutés en date de janvier 2024. Le recrutement et le suivi sont en cours. Cette étude pilote est financée par la Fondation Canadienne pour la Pharmacie et le recrutement est en cours. 

Parallèlement, une équipe de la province de Québec développe également une étude dans laquelle les pharmaciens communautaires optimiseront le traitement des patients avec insuffisance cardiaque, en collaboration avec le médecin du patient. Le protocole de cette étude est en développement. 

La prévention et le diagnostic précoce de l'insuffisance cardiaque pourraient également être assurés par des analyses génétiques, comme le propose l'étude Génétique et résultats de la cardiomyopathie dilatée dans la clinique d'insuffisance cardiaque. 

Les cliniques d'IC soignent des patients souffrant de divers problèmes cardiaques, le plus souvent de faiblesses dans la fonction du muscle cardiaque. Nous pensons que chez un grand nombre de patients souffrant d'une mauvaise fonction cardiaque, ou cardiomyopathie, celles-ci peuvent être expliquées par la génétique. Il est probable qu'en fonction du problème génétique, certains puissent s'améliorer avec des médicaments, mais que d'autres continuent à se détériorer, d'où l'importance de connaître la cause de la maladie afin d'adapter nos traitements. En outre, certaines cardiomyopathies sont présentes dans les familles, et les tests génétiques peuvent aider à déterminer si les membres de la famille doivent faire l'objet d'un dépistage de problèmes cardiaques afin de prévenir les complications. Dans cette étude, nous utiliserons les données de certains patients atteints de cardiomyopathie à la clinique d'IC de l'Institut de Cardiologie de Montréal pour comprendre si la génétique influence la présentation, la réponse au traitement et la prévention des problèmes de santé chez les membres de la famille. Les objectifs descriptifs sont de déterminer la proportion et la nature des variants génétiques et des maladies familiales chez les patients atteints de cardiomyopathie dilatée (CMD) à la clinique d'IC, selon le sous-type de CMD, et de décrire le phénotype échocardiographique de la CMD au début de l'étude selon le génotype. Les objectifs prédictifs sont d'identifier si le sous-type et le génotype de la CMD sont associés aux résultats de l'IC, et d'évaluer la présence d'une interaction entre les facteurs environnementaux et le génotype sur les résultats. Le Dr Maxime Tremblay-Gravel, cardiologue à l'Institut de cardiologie de Montréal et récipiendaire d'une bourse de chercheur en début de carrière de l'Alliance de l'CIC, dirige cette étude rétrospective sur cohorte. 

Sylvain Bédard
CEPPP

Dre Anique Ducharme
Institut de Cardiologie de Montréal

profile_nathaniel_hawkins.jpg

Dr Nathaniel Hawkins
Université de la Colombie-Britannique

Dr Anthony Tang_edited.jpg

Dr Anthony Tang
Hôpital universitaire de Londres HSC

Ricky Turgeon.jpg

Dr. Ricky Turgeon
University of British Columbia

Maxime-Tremblay-Gravel.jpg

Dr. Maxime Tremblay-Gravel
Institut de Cardiologie de Montréal

Améliorer l'accès aux données pour mieux informer et intégrer les patients, les soignants (équipes de soins primaires et IC) et les décideurs

Les approches de santé numérique peuvent être utilisées pour améliorer l'accès aux soins d'au moins 6 façons : 1) en surveillant les traceurs de santé individuels des patients, qu'il s'agisse de mesures simples (tension artérielle, fréquence cardiaque, poids) ou d'informations complexes (téléchargements de défibrillateurs) à l'aide de l'intelligence artificielle ; 2) en responsabilisant les patients, en les éduquant et en améliorant l'autogestion des soins ; 3) en améliorant la communication entre les patients et leurs soignants ; 4) en améliorant les connexions au sein du système canadien de dossiers médicaux et des multiples systèmes de dossiers médicaux électroniques (DME) distincts utilisés ; 5) comme outil d'apprentissage et d'assurance de la qualité ; et 6) comme ressource utilisant les DME et l'IA pour identifier les tendances et les patients à risque. Notre réseau s'associe à CANet et à l'Université de Western Ontario pour intégrer VIRTUES pour la gestion de l'IC (VIRTUES-HF). VIRTUES (Virtual Integrated Reliable Transformative User-Driven E-health System) est une technologie en nuage conçue avec les patients pour les aider à gérer leur santé. VIRTUES intègre toutes les données de santé de manière précise, concise et sécurisée, avec la propriété du patient et un accès pour les patients et les médecins ; fournit un retour d'information en temps quasi réel sur les performances et des recommandations d'ajustement de la gestion aux patients et aux soignants ; aide les patients à gérer leurs symptômes et fournit une éducation personnalisée sur leurs conditions de santé. VIRTUES utilise la toute dernière norme de santé numérique, Fast Health care Interoperability Resources (FHIR), qui est conçue pour intégrer la technologie des biocapteurs et des multicapteurs pour la surveillance à distance des patients IC à domicile dans leur communauté. Les données intégrées seront interprétées et présentées de manière conviviale aux patients et aux soignants pour une cogestion des conditions de santé. VIRTUES a été développé et est utilisé pour la prise en charge des patients porteurs d'appareils électriques implantables et des patients testés positifs à la COVID confinés et pris en charge à domicile dans les régions sanitaires de sept provinces. VIRTUES est en cours d'adaptation pour la prise en charge à distance des patients atteints de fibrillation auriculaire et post-infarctus du myocarde. Ce projet est développé par le Dr Anthony Tang (University Hospital London HSC), le Dr Robert McKelvie (Université Western) et la Dre Eileen O'Meara (Institut de Cardiologie de Montréal).

Dre Eileen O'Meara
Institut de Cardiologie de Montréal

Aim 3

Dr Robert McKelvie
Université de l'Ouest

Acces team members

Dr. Sean Virani – Chef de Cardiology à Providence Health Care, Professeur Agrégé de Clinique, Hôpital Général de Vancouver, Université de Colombie-Britannique

Dr. Ricky Turgeon – Pharmacien, Professeur Adjoint, Université de Colombie-Britannique

Dr. Blair McDonald – Pharmacien, Candidat au Doctorat, Université de Colombie-Britannique

Marc Bains – Co-Responsable de l'Alliance CIC, Patient Partenaire, Co-Fondateur, Fondation HeartLife

Dr. Nathaniel Hawkins – Cardiologue, Professeur Agrégé de Clinique, Hôpital Général de Vancouver, Université de Colombie-Britannique

Dr. Anique Ducharme – Cardiologue, Professeure, Institute de Cardiologie de Montréal Université de Montréal

Dr. Kathryn Armstrong – Cardiologue, Professeure Agrégée de Clinique, British Columbia Children’s Hospital, Université de Colombie-Britannique

Dr. Nima Moghadam – Cardiologue, Université de Colombie-Britannique

Dr. Jason Andrade – Électrophysiologiste Cardiaque, Professeur Agrégé de Clinique, Hôpital Général de Vancouver, Université de Colombie-Britannique

Dr. Davina Banner-Lukaris – Professeure, École de Soins Infirmiers, Université du Nord de la Colombie-Britannique

Dr. Maxime Tremblay-Gravel –  Cardiologue, Professeur Adjoint de Clinique, Institut de Cardiologie de Montréal, Université de Montréal

Dr. Anthony Tang – Électrophysiologiste, Professeur, London Health Science Centre, Université Western

Dr. Eileen O’Meara –  Cardiologue, Professeure Agrégée, Institut de Cardiologie de Montréal, Université de Montréal

Dr. Robert McKelvie – Cardiologue, Spécialiste en IC, Professeur, Université Western

Dr. François Tournoux – Cardiologue, Professeur Agrégé, Centre Universitaire de Santé McGill, Université McGill

Dr. François P. Turgeon – Pharmacien, Professeur Adjoint de Clinique, Université de Montréal

Dr. Patrick Prud’homme – Cardiologue, Professeur Adjoint, Hôpital de Trois-Rivières, Université de Montréal

Dr. Normand Racine – Cardiologue, Professeur, Institut de Cardiologie de Montréal, Université de Montréal

Dr. Simon De Denus - Pharmacien, Professeur, Institut de Cardiologie de Montréal, Université de Montréal

Dr. Yvonne Khamla - Pharmacenne, Professeure Adjointe de Clinique, Université de Montréal

Dr. Lyne Lalonde – Pharmacienne, Professeure, Université de Montréal

Dr. Rubee Dev – Professeure Adjointe, Université de Colombie-Britannique

Dr. Isabelle Gaboury – Professeure, Université de Sherbrooke

Dr. Heather Jackson – Directrice Provinciale Sénior, Cardiac Services BC, Provincial Health Services Authority

Dr. Serge Lepage – Cardiologue, Professeur, Centre Hospitalier de l’Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke

Dr. Jean L. Rouleau - Cardiologue, Professeur, Institut de Cardiologie de Montréal, Université de Montréal

Dr. Janus Kaczorowski – Sociologue Médical, Professeur, Université de Montréal

Dr. Elizabeth Swiggum – Cardiologue, Professeure Agrégée de Clinique, Royal Jubilee Hospital, Université de Colombie-Britannique

Dr. Denis Brouillette – Pharmacien, Professeur, Institut de Cardiologie de Montréal, Université de Montréal

Jaspreet Randhawa - Étudiante en Recherche Cardiovasculaire, Université de Toronto

bottom of page